D’ombre et de lumière

Ateliers avec Lorenzo Valera sur les chants polyphoniques qui ont marqué des moments rituels du monde rural dans différentes régions italiennes : les chants sacrés, témoignages de formes archaïques de spiritualité, qui ont survécu à la tentative de l’Eglise catholique d’incorporer et d’homologuer toute forme d’expression spirituelle qui avait ses propres nuances, et les profanes chantés pour célébrer l’arrivée du printemps, les événements du cycle de la nature et de la vie, tels que la naissance, l’amour, la mort…

Les parties et techniques vocales sont transmises par des exercices, des jeux et des méthodes qui ne présupposent pas une connaissance musicale théorique ; cependant, certains des chants proposés peuvent ne pas être très accessibles à ceux qui font l’expérience du chant en chœur pour la première fois.

Des instruments didactiques intuitifs et ludiques nous permettront d’expérimenter différents aspects du chant à plusieurs afin d’élaborer ensemble des outils théoriques réutilisables et transposables dans vos pratiques de chant choral.  
Pour cela, nous nous attacherons aux aspects suivants :
    • plaisir et écoute des vibrations, ancrage et circulation de la voix dans le corps
    • posture, émission, pratique vocale spécifique du chant populaire dans ses différentes contextes régionaux
    • répertoire: chants, à plusieurs voix, issus des rituels sacrés et profanes
    • éléments de contexte historique et social des chants
    • écoutes critiques et analyses des sources originales
    • codes d’harmonisation

Nous irons ensemble à la (re)découverte des instruments que nous possédons déjà mais que nous ignorons souvent à cause d’habitudes prises dans des contextes plus académiques, de blocages ou d’expériences désagréables.
Pour cela, nous chercherons les conditions d’un climat détendu et sans jugement qui permettra de vivre et d’accueillir les tentatives et les erreurs comme des passages indispensables pour rejoindre le plaisir de chanter ensemble.

Nos ateliers ont pour objectif la création d’un concert final de restitution auquel particeront les formateurices. 
Nous aimons penser que les morceaux appris permettent la constitution d’un répertoire. Ce patrimoine commun au groupe sera présenté devant un public dans une idée pédagogique d’expérience scènique, de restitution pédagogique des acquis sous forme de spectacle et également de partage et de joyeuse convivialité.

Où : MMA de l’Estaque Gare, 39 rue Lepelletier 13016 Marseille

Kopile moj kopile
jeudi 16 décembre
info – inscriptions

Passione di Diamante
 jeudi 13 et 27 janvier de 10h00 à 12h30
info – inscriptions


Miserere di Sessa Aurunca
 jeudi 24 fevrier, jeudi 10 et 24 mars 10h00 à 12h30
info – inscriptions

Le formateur

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on print