Une épine dans le flanc du pouvoir

Un podcast de Yaëlle Lucas et Lorenzo Valera, pour raconter une des pages les plus sombres de l’histoire italienne : la mort du cheminot anarchiste Giuseppe Pinelli, tombé par la fenêtre du commissariat lors d’un interrogatoire, le 14 décembre 1969.
Une fenêtre qui s’ouvre sur une période emblématique de l’histoire italienne, marquée par un activisme fort de mouvements sociaux, les bombes d’État et la collaboration entre services secrets et terrorisme d’extrême droite. Une stratégie lucide et féroce, orchestrée par les autorités italiennes et mise en pratique par sa branche armée fasciste, dans le but d’enrayer le changement et d’établir un régime autoritaire.

Un grand merci à Séline Gülgönen et Valentina Sanseverino pour les traductions ;
à Sophie-Agathe Amazias, Yann Capron, Louis Jamseh, Vincent Joly, Lauren Lenoir, Geoffrey Perrin et Valentina Sanseverino pour avoir prêtés leurs voix et leurs temps. A la Déviation pour avoir accueilli les séances d’enregistrement.

Chansons et musiques utilisées dans l’émission :

La ballata del Pinelli (Giancorrado Barozzi, Dado Mora, Flavio Lazzarini e Ugo Zavanella)
versions disque: Cesare Bermani, Nuovo Canzoniere Internazionale; versions instrumentales : Doborah Abric, Tim Le Net, Séline Gülgönen, Florian Huigbaert,  Lorenzo Valera ;
versions chorale : Voci di Mezzo ; élèves du stage de Terracanto à Casa Consolat (13/11/2019).
Il feroce monarchico Bava  (traditionelle)
Sandra Mantovani
Stornelli d’esilio (traditionelle)
Coro e Banda della Scuola Popolare di musica del Testaccio
Piazza Fontana  (Claudio Berneri)
version disque : Yu Kung
version instrumentale : Deborah Abric et Lorenzo Valera
Ninna nanna del capitale (Fausto Amodei)
Lamento per la morte di Giuseppe Pinelli (Franco Trincale)
Nestor’s Saga (John Surman)

Votre don nous permettra de continuer à offrir notre contenu gratuitement et sans publicité. Merci!
Chants associés
Audio et vidéo

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on print