Curmaia

Curmàia, curmàia,
curmàia siùr padrón
sa ‘s fa nò la curmàia
‘gh taiùmma ‘l púsè bón

Cul là ch’al pàsa dès
taiègal taiègal
cul là ch’al pàsa dès
taiègal in mès (x2)

Curmàia curmàia…

Nò nò par carità
lasègal lasègal
nò nò par carità
lasègal a stà (x2)

Curmaia, curmaia,
curmaia signor padrone
Se non si fa la Curmaia,
ti tagliamo la parte migliore

A quello là che sta passando,
tagliateglielo, tagliateglielo
A quello là che sta passando,
tagliateglielo in mezzo

Curmàia, curmàia…

No no per carità,
lasciatelo, lasciatelo
No no per carità,
lasciatelo stare

Votre don nous permettra de continuer à offrir notre contenu gratuitement et sans publicité. Merci!
Audio et vidéo

Valle Lomellina, Lombardia chanson des mondines collectée  par A. Citelli et M. Savini en 1995

Curmaia était la célébration de fin de “monda” (la période de 40 jours pendant lesquelles les mondines devaient séparer le riz des mauvaises herbes). Il était d’usage que le patron paye aux travailleuses une grande fête durant laquelle ces dernière pouvaient inviter qui elles souhaitaient.
On a relativement peu de témoignages autour de la Curmaia : peut-etre parce que ces femmes ont attribué à ce moment particulier la pudeur complice de l’entre-soi mais peut-etre aussi car perché la propension des chercheurs dans les années 60 et 70, souvent de formation marxiste, était de privilégier les témoignages relatant l’exploitation aux dépends des moments de convivialité et de fête. C’est aussi pour cette raison qu’il n’est pas facile de trouver des enregistrements (nous remercions sincèrement les auteurs de la recherche de 1995 de nous avoir fourni les leurs).
En tout cas, on notera la puissance licencieuse et provocatrice de ce cours chant, de par le contraste entre ses refrains lyriques et ses couplets sautillants qui donnent d’autant plus d’impact à son ironie et à la manière crue et directe d’être vindicatives envers les patrons.

Harmonisation de Lorenzo Valera, basée sur le module classique des chants des mondines

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on print

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.